Université des sciences et des pratiques gastronomiques est une structure de type Association dans le Pays de Cornouaille, qui s'adresse aux Particuliers et Professionnels. Son domaine principal est Formation et pédagogie.

Mes coordonnées :

Allée Monseigneur Jean-René Calloc'h 29000 Quimper

Téléphone:
06 62 53 30 77

Site Internet :
http://www.uspg.bzh/

Horaires d'ouverture :




Histoire de Université des sciences et des pratiques gastronomiques par l' asso

L’idée de l’université des sciences et des pratiques
gastronomiques a commencé à germer à Paris en février 2016 lors de la création
de l’Alliance Slow Food des cuisinier·ère·s. Ces artisans-cuisinier·ère·s se
mobilisent depuis pour redéfinir leur métier en « pensant » le monde qui les
entoure. Naturellement, les questions anthropologiques qui agitent la société
ont donné naissance à une vision du métier beaucoup plus systémique que
l’académisme habituel des écoles de cuisine.

Ainsi, ce sont toutes les questions agricoles, climatiques,
culturelles, politiques et sociales qui participent à l’élaboration des
assiettes des membres de l’association. Si la pratique se veut la plus
vertueuse possible, elle ne peut s’exonérer de la question de la valorisation
de ce métier, des conditions de travail de cet engagement comme de sa
rémunération. Ce sont toutes ces questions universelles qui ont amené ces
artisans-cuisinier·ère·s à créer un lieu de formation et d’affirmer le besoin
de faire université et former des cuisinier·ère·s responsables.

Ce projet a croisé l’envie de la Région Bretagne de soutenir
des projets sur la thématique du bien manger.

L’Université des sciences et des pratiques gastronomiques a
pour but de proposer :

•          Des
formations, à destinations des cuisiniers, basées sur la définition d’une
cuisine nature engagée (c’est-à-dire une formation avec une approche systémique
de la cuisine : agriculture, environnement, géopolitique, approvisionnements,
économie, social, culture, histoire, éthique)

•          Des
accompagnements pour les entreprises dans leur création ou leur transition
alimentaire, écologique et social

•          Des travaux
de recherche selon la demande du terrain (Sociologie (ex. mutation du métier et
du statut du cuisinier)  / Technique (ex.
Laboratoire fermentation) / Economie des ressources (ex. matériel de cuisine
Low Tech)…)

•          De diffuser
des savoirs et de « faire université avec les citoyens » à travers des
colloques professionnels, des rencontres publiques ou encore des ateliers.






Université des sciences et des pratiques gastronomiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *